GRAS_catalogue_RZ_235x235_2013_NEW_JULY_Sicher.indd

TOUTES LES LAMPES GRAS

Pensée avant d’être dessinée, la Lampe GRAS est la première lampe articulée. D’abord conçue pour être une lampe de travail, elle s’est diffusée dans les ateliers avant d’envahir maisons et appartements, démontrant la force et l’attractivité du fonctionnalisme.

Né en 1886, Bernard-Albin Gras est passionné par les appareils d’éclairage, qu’il dessine depuis l’âge de 18 ans. C’est à 35 ans, le 13 octobre 1921, qu’il dépose LE brevet pour une lampe à usage industriel. Pourquoi un brevet ? C’est la première lampe articulée.

PENSÉE AVANT D’ETRE DESSINÉE

Gras est d’abord un ingénieur. Quand il dessine ses premiers modèles, il cherche avant tout à améliorer les appareils d’éclairage professionnels. Il simplifie les fonctions, tout en intégrant l’électrification à la conception. Il pense confort d’utilisation et optimisation de la source lumineuse.

L’utilisateur doit toujours trouver la lumière à portée de sa main, au moment où il en a besoin. Il doit pouvoir diriger sa lumière comme il dirige sa règle, sa machine et ses yeux.

La simplicité de la mécanique (ni vis, ni soudure) confère à la Lampe GRAS une robustesse à toute épreuve. Extrêmement stable tout en offrant un éclairage mobile et performant, cette lampe a été conçue comme un mécanisme de haute précision.

La Lampe GRAS est un outil de lumière, un outil de précision ajustable et indéréglable. Son allure parfaitement fonctionnaliste et son humilité strictement formelle donnent une impression de neutralité esthétique. Une lampe belle par la « transparence » de son design, sans aucune trace d’égo. Une sobriété qui lui pemet de s’adapter à tous les environnements. On est ici au cœur du fonctionnalisme (et j’ai envie de dire, du design !) : le dessin adapté à la fonction.

Le Corbusier et la Lampe Gras

Le Corbusier et la Lampe Gras

LE SUCCÈS

Toujours en quête de « l’objet-outil », de « l’objet-vrai », Le Corbusier a très vite adopté toute la gamme des Lampes Gras et l’a intégrée dans son agence et ses réalisations architecturales.

Dès lors, de grands créateurs à l’image de Robert Mallet-Stevens, Eileen Gray, ou encore les peintres Sonia Delaunay, Georges Braque et Henri Matisse s’équipent des fameuses lampes.

La force des Lampes GRAS réside aussi dans le fait que la forme comme les dimensions et les couleurs peuvent s’adapter à leur environnement. L’appareil d’éclairage envahit usines, ateliers, agences d’architecture, laboratoires de recherche, institutions publiques…

De nos jours, la Lampe Gras originelle est devenue un objet de collection, d’autant que sa production avait été arrêtée au début de la seconde guerre mondiale.

En 2008, DCW a racheté le brevet à la société Ravel (qui en avait acquis l’exclusivité en 1927) et développe une large gamme qui permet à ce concept de trouver une deuxième vie, aussi bien dans le monde professionnel que dans l’habitat individuel.

UNE LARGE GAMME

Lorsque l’on déambule sur un salon, l’ennemi c’est le poids : tant de belle choses à voir, tant de documents à récupérer… En février dernier, sur le stand GRAS à MAISON&OBJET, j’étais servi : le catalogue est un beau bébé de 224 pages ! Certes, DCW Éditions y présente l’ensemble de sa collection, qui comprend également la lampe MANTIS (Bernard Shottlander) et la chaise SURPIL (Julien-Henri Porché), mais les 180 premières pages sont exclusivement consacrées aux multiples déclinaisons de cette lampe icônique.

Impossible de ne pas trouver votre bonheur parmi les 23 modèles (4 lampes de table, 2 lampes d’architecte, 2 lampadaires, 11 appliques, 2 suspensions, 2 liseuses) et toutes leurs déclinaisons.

Chaque lampe (sauf la N°230) peut recevoir 2 formes d’abat-jour, en 9 finitions dont 3 cuivre. En voici une large sélection, avec une mention spéciale pour les impressionnantes versions XL et Outdoor (si vous avez la chance d’avoir une terrasse !) et pour les (peu nombreuses mais sublimes) nouvelles teintes du coloriste Pierre Bonnefille. Je craque pour le bleu carbone !

LAMPES D’ARCHITECTE

201 bleu carbone

201 bleu carbone, en souvenir du papier carbone !

211

211 cuivre

226 rouge

226 rouge Bolus (ce rouge qui donne aux feuilles d’or ses reflets !)

LAMPES DE TABLE

Une 205 blanc neige (avec intérieur cuivre, c'est superbe) et sa petite soeur la 207

Une 205 blanc neige (avec intérieur cuivre, c’est superbe) et sa petite soeur la 207

206 noire

206 noire

207 jaune, la couleur de l'huile des machines !

207 jaune, la couleur de l’huile des machines !

APPLIQUES

 203

203

214

214

Une paire de 303

Une paire de 303

SUSPENSIONS

302

302

312

312

OUTDOOR

Sur la terrasse, une 217 et et une 213 se font face

Sur la terrasse, une 217 et et une 213 se font face

C'est beau aussi de nuit !

C’est beau aussi de nuit !

EN DEUX MOTS

La Lampe GRAS est intemporelle car elle a atteint une perfection esthétique en recherchant la perfection d’usage.

PLUS

Découvrez la fiche-produit sur la Lampe GRAS N° 201.

Plus d’info sur www.lampegras.fr et www.dcw-editions.fr




Il n'y a aucun commentaire

Ajoutez le vôtre