LA ARCHITECTURES-MONT-Dolet- vue generale 2- ©Charly Broyez

LE HLM QUI DONNE ENVIE D’HABITER EN HLM

HLM. Trois lettres qui ne font pas rêver. Certes, les Habitations à Loyer Modéré ou logements sociaux de qualité sont de plus en plus nombreux, mais ils restent trop souvent synonymes de grands ensembles inhumains, en tout cas dans l’imaginaire collectif. Des cages à lapins, comme disait Coluche. Alors voici une réalisation exemplaire à Montreuil : 35 logements sociaux à ossature bois, pour lesquels l’agence LA ARCHITECTURES a obtenu le Prix de la Première Œuvre 2014, décerné par le Moniteur.

Dans le quartier Branly-Boissière à Montreuil, deux parcelles exigues situées à quelques centaines de mètres l’une de l’autre, au milieu d’un ensemble architectural disparate… Il fallait créer 35 logements destinés à des familles « fragiles », maîtriser les coûts de construction et optimiser au maximum les surfaces habitables. Générer du lien social, du partage, de l’échange, et que cela ne soit pas que des mots pour faire « bien ». Un vrai challenge relevé par LA ARCHITECTURES, dans le cadre d’un groupement avec CBS-CBT et LIFTEAM (entreprise générale spécialisée dans la construction bois).

L'immeuble dans son environnement

L’immeuble de la rue Dolet dans son environnement

Notre groupement a remporté la consultation grâce à sa proposition de logements ouverts et organisés autour d’espaces de vie extérieurs à partager.

LE HAMEAU VERTICAL

Le programme prévoyant de petites surfaces pour les logements afin d’avoir des loyers assez bas, il était important de créer des prolongements extérieurs pour tous. « Afin de traiter la spécificité de ce rapport ‘dedans-dehors’, nous avons organisé les projets de manière à faciliter l’appropriation et l’évolution des lieux dans la durée, avec notamment une souplesse de répartition des espaces extérieurs. Cette souplesse permet de recevoir et d’être ensemble, tout en garantissant l’intimité de chacun. »

Il a fallu considérer la desserte des appartements sous un autre angle. C’est ainsi que les escaliers sont sortis de leur cage pour aller à la conquête des terrasses et balcons, mutualisant circulations et espaces extérieurs d’agrément. D’un profil collectif traditionnel, l’opération s’est déclinée en une version plus individuelle, plus adaptée à l’échelle résidentielle du quartier et aux locataires.

LA ARCHITECTURES-MONT-Dolet- Cour intérieure détail- ©Charly Broyez

« Il nous a semblé intéressant que les différents espaces extérieurs proposés puissent être pour certains privatisés, ou privatisables, mais le programme impliquait que cela se fasse dans la fourchette des possibilités financières des futurs locataires. L’important ici est que les habitants bénéficient de l’espace de manière général, qu’il soit ‘inclus’ dans leur loyer ou pas. Les espaces extérieurs ‘non attribués’ sont nombreux. La limite entre privé et commun ou public est volontairement floue, depuis la rue jusqu’à l’entrée des logements. »

Dès les premières semaines, les habitants se sont appropriés ces espaces, en complétant sur leur propre initiative les allées par des tapis colorés, et les parterres par des plantes, géranium et divers fleurs annuelles.

La cour ou la venelle commune peuvent être investies comme un espace de rencontre, de repos, de jeux pour les enfants. Les espaces verts ont été pensés dans le même esprit : agrément et usage. Des petits arbres et arbustes fruitiers (framboisiers, groseille à maquereau, poirier) et plantes aromatiques ont été plantés, redonnant un sens, une utilité quotidienne aux espaces verts communs.

LA ARCHITECTURES-MONT-Dolet- Cour intérieure détail 2- ©Charly Broyez

LA COMPLEXITÉ DE LA CONSTRUCTION BOIS

Les projets « Bois » sont complexes, surtout en France où la culture constructive et le cadre réglementaire ne sont pas en phase avec toutes les potentialités de ce matériau. Les normes générales applicables à la construction des logements sont encore restrictives et nécessitent de faire preuve de beaucoup d’imagination, de travail et de courage pour trouver des alternatives.

Les logements « Bois » ne peuvent pas naître aujourd’hui sans l’engagement du maître d’ouvrage, de la maîtrise d’oeuvre et de l’entreprise, leur soutien et leur volonté forte de développer de tels projets.

La conception-réalisation a permis ici d’intégrer dès l’esquisse des technicités avancées et des solutions de réalisation concrètes. La filière constructive Bois a ceci de particulier qui rejoint le travail des architectes : réfléchir avant de construire, planifier, dessiner la réalisation et non pas réaliser le dessin.

L'immeuble de la rue Branly

L’immeuble de la rue Branly

L’EXCELLENT BILAN ENVIRONNEMENTAL ET SOCIAL

Avec une approche intégrale ‘Bois’ de ce type, le bilan environnemental est significativement positif, tant sur les critères d’énergie consommée pour la production des matériaux composants que sur la balance CO2. Sur le retour socio-économique, ces 35 logements contribuent à 1000 tonnes de CO2 en moins dans l’atmosphère, sont construits avec 30 fois moins d’énergie pour la structure qu’avec les méthodes traditionnelles, et génèrent près du double d’heures de travail localement.

LA ARCHITECTURES-MONT-Branly- Vue depuis une terrasse- ©Charly Broyez

DEUX FEMMES À LA TÊTE DE LA ARCHITECTURES

« Sur cette opération, les espaces extérieurs, jardins, cheminements, escaliers et passerelles sont à la fois des espaces servants et des espaces servis. Ils structurent l’organisation du projet, desservent l’ensemble des logements, et forment des espaces partagés. Vivre en ville comme dans un village, créer une opération connectée au sol, c’était notre vision d’une autre manière d’habiter en logement collectif dans un quartier urbain résidentiel en très proche banlieue parisienne. »

LA ARCHITECTURES-Axelle Acchiardo & Linda Gilardone-Portrait-NB

Axelle Acchiardo et Linda Gilardone fondent l’agence LA Architectures en 2009, après avoir travaillé séparément en France et à l’étranger, dans des agences telles que Philéas et ECDM à Paris, et Perkins & Will à Chicago.

L’agence intègre des compétences et des savoir-faire particuliers, comme les projets paysagers, la construction bois, la préfabrication et les projets en Conception-Construction. L’agence répond aussi bien aux consultations portant sur des opérations de logements, que celles concernant des équipements publics.

PLUS

Pour découvrir d’autres réalisations de LA Architectures : http://www.la-architectures.com

Photos : Charly Broyez




Il n'y a aucun commentaire

Ajoutez le vôtre