Les 3 Editions limtées du Defender

LAND ROVER DEFENDER : 3 ÉDITIONS LIMITÉES POUR FINIR EN BEAUTÉ

Rattrapé par les normes antipollution Euro6, le Defender cessera sa production à Solihull en décembre 2015. Dans l’attente d’un remplaçant dont le lancement prend du retard, Land Rover rend un bel hommage au mythe avec le lancement de trois éditions limitées.

Compliqué de succéder à un mythe… Le Land Rover est une icône de l’automobile mondiale et je ne lui vois finalement qu’un équivalent : la Porsche 911. Au fil des décennies, le Land Rover né en 1948 a certes évolué, mais moins radicalement qu’une 911. Sa rusticité est une force mais aussi une faiblesse et Land Rover se voit aujourd’hui contraint de réaliser un saut générationnel, aussi bien technique qu’esthétique. Oui, il est difficile de se réinventer tout en préservant l’héritage. Les fans du modèle (y compris en interne) n’ont pas tous été convaincus par le look néorétro de l’intéressant concept DC100 présenté fin 2011. Pour ma part j’aime beaucoup, mais Land Rover revoit donc sa copie, et le lancement initialement prévu en 2016 serait reporté à 2018…

Concept DC 100

Concept DC100

L’HISTOIRE DU LAND ROVER

Tout a commencé sur une plage… « Mon père a retrouvé son frère (Stephen Wilks, directeur de Rover) sur la plage de la baie de Red Wharf Bay et a réalisé un dessin dans le sable, sur la manière dont il envisageait le Land Rover » explique Stephen Wilks, fils de Maurice. « C’est là que tout a commencé pour Land Rover ! ».

Au sortir de la deuxième Guerre Mondiale, l’Europe dévastée se reconstruit. La Grande-Bretagne a besoin de rouler et d’exporter. Maurice Wilks, ingénieur en chef chez Rover, remarque que la Jeep de nos alliés a su se rendre indispensable auprès des populations civiles. Il propose alors un véhicule utilitaire, à l’aise sur tous les terrains et bon marché car sa conception est simple : châssis en échelle, ponts rigides et carrosserie boulonnée. La pénurie d’acier interdisant la production d’une telle carrosserie à grande échelle, Maurice Wilks choisit l’aluminium aéronautique pour habiller ses châssis. Le 30 avril 1948, le premier Land Rover est présenté au Salon de l’Automobile d’Amsterdam.

Le Land Rover de 1948

Le Land Rover de 1948

Le Land Rover évolue en 1958 avec les séries 2, puis en 1971 avec les Séries 3. Véhicule utilitaire à tout faire, le Land se décline en multiples carrosseries pour s’adapter aux besoins variés des professionnels. En 1983 et 1984, les Land Rover 90 et 110 prennent la forme qu’on leur connaît aujourd’hui… C’était il y a plus de 30 ans ! Il est rebaptisé Defender en 1990 car après le Range Rover sorti en 1970, le Discovery avait été lancé en 1989, créant de fait la marque Land Rover.

Depuis, le Defender a connu de multiples améliorations techniques, principalement mécaniques, ne serait-ce que pour suivre les normes européennes.

 3 ÉDITIONS LIMITÉES POUR 3 VISAGES DU DEFENDER

« Nous voulions marquer la fin de la production du Defender à Solihull avec une série limitée. Nous avons donc développé trois interprétations différentes du Defender qui mettent chacune en avant sa force de caractère et l’amplitude de ses compétences, explique Nick Rogers (directeur technique de Jaguar Land Rover depuis le 1er avril 2015). Que nos clients soient à la recherche des capacités tout-terrain hors pair du Land Rover, du meilleur en termes de design et de performance, ou qu’ils aient soif d’aventure, il y aura une édition limitée du Defender adaptée à leurs besoins. »

Elles se nomment Heritage, Adventure et Autobiography, et montrent chacune un visage différent du Defender.

Heritage

Heritage

Heritage : avec son vert pâle « Grasmere Green » et son toit blanc, elle évoque les premières séries. Le dessin de sa calandre historique est orné de l’ancien logo Land Rover et les graphismes ‘HUE 166’ rappellent l’immatriculation du tout premier Land Rover. (37.000 à 42.000€).

Adventure

Adventure

Adventure : avec un esprit baroudeur rappelant le Camel Trophy et le G4 Challenge (surtout dans sa livrée orange), ce Defender est doté d’équipements TT, commes les protections de châssis supplémentaires et les pneumatiques Goodyear MT/R pour encore améliorer ses capacités de franchissement. (42.000 à 48.000€).

Autobiography

Autobiography

Autobiography : avec sa carrosserie bicolore spécifique, son habillage intérieur en cuir Windsor et sa puissance qui passe de 122 à 150ch, cette série plus exclusive (et sans doute moins respectueuse de l’ADN du « Land ») n’est proposée qu’en châssis court. Prix sur demande et a priori seulement 5 exemplaires pour la France… et si j’ai bien compris, ils seraient déjà tous réservés !

CONCLUSION

Il nous accompagne depuis 1948… Le Land Rover est un véhicule iconique, de part son histoire, son concept, son design intemporel, sa durabilité et son utilité démontrée aux quatre coins du monde. Il s’en dégage une charge émotionnelle très forte qui rend sa succession particulièrement difficile. Alors prenons le temps qu’il faut pour lui trouver un digne successeur et en attendant, profitons de ces 3 éditions qui débarquent cet été. Pour moi ce sera l’Heritage… et pour vous ?!

PLUS

Retrouvez la fiche produit du Defender Heritage

Plus d’information sur www.landrover.fr




Il n'y a aucun commentaire

Ajoutez le vôtre