Tour Triangle

FEU VERT POUR LA TOUR TRIANGLE

Le Conseil de Paris a donné hier son feu vert au projet de la Tour Triangle dans le 15ème arrondissement. Cette Tour de 42 étages et 180 mètres portée par le promoteur Unibail et conçue par le cabinet d’architectes Herzog & de Meuron est sans doute la première d’une série à venir dans les années 2020.

C’est en 2008 que le cabinet d’architectes Suisse a présenté son premier projet de Tour Triangle. Comme la plupart des grands projets en France, il n’a pas soulevé l’enthousiasme auprès des riverains ! Politiquement, ce dossier soutenu par les socialistes a divisé le centre et la droite (tantôt pour, tantôt contre) et rencontré l’opposition des écologistes. Aujourd’hui remanié et rebaptisé « Triangle 2 », il a été validé par le Conseil de Paris (87 voix pour, 74 contre).

Tour triangle-Parc des Expositions

LA TOUR TRIANGLE

La Tour Triangle verra donc le jour en 2020… si les recours ne se multiplient pas et que les travaux débutent comme prévu début 2017. Grâce au nouveau PLU, il est désormais possible de construire à Paris au-delà de 37 mètres. Avec ses 180 mètres, la Tour Triangle sera le 3ème édifice de Paris derrière la Tour Eiffel (324m) et la Tour Montparnasse (209m). Situé dans le Parc des Expositions à la Porte de Versailles dans le 15ème arrondisssement, cet édifice de 42 étages et 92.000 m2 sera principalement un « office building ». Seulement 22.000 m2 soit 25% des surfaces seront dédiés à d’autres fonctions que des bureaux classiques : un espace de co-working pour start-up (2200 m2), une petite crèche de 60 berceaux, un centre de santé, des commerces, un centre de conférences, un espace culturel dédié à l’art, au design et à l’architecture (500 m2), un restaurant panoramique avec sky bar (1000 m2) ainsi qu’un hôtel quatre étoiles de 120 chambres (7.000 m2) qui n’était pas prévu dans le projet initial. Un investissement de 500 millions d’euros, autant que le budget qui sera consacré sur 10 ans à la modernisation du Parc des Expositions.

La Tour Triangle symbolise le retour (ou plutôt le nouveau départ) de Paris vers les grands édifices, après plusieurs décennies durant lesquelles ils étaient devenus tabous, suite au « traumatisme » créé par la Tour Montparnasse. D’autres projets suivront dans la perspective du Grand Paris, afin de booster l’attractivité de la ville et de sa région, en apportant une touche de modernité architecturale.

Tour Triangle-vue

DOMMAGE

On peut toutefois regretter dans ce projet l’absence totale de logements alors que Paris en a tant besoin. Cette Tour avait l’opportunité de démontrer que l’on peut mixer avec bonheur bureaux, commerces, culture et logement. Il n’en sera rien, et elle accentuera encore un peu le déséquilibre entre emplois et logements à l’échelle de l’agglomération parisienne. Dommage ! Car il ne suffit pas de construire de grands et beaux immeubles pour moderniser une ville. J’attends avec impatience de futurs grands projets qui prendront mieux en compte le besoin en logements, pour dessiner le Paris de demain.




Il n'y a aucun commentaire

Ajoutez le vôtre