Citroen_E_Mehari-Plage de la Bastille

CITROËN E-MEHARI, L’ESPRIT DE MAI 68

Si l’E-Mehari est un cabriolet 100% électrique, elle s’inspire de son illustre devancière et il souffle sur son lancement un parfum de mai 68. 48 ans après la Mehari, on retrouve ce même esprit mêlant innovation, originalité et volonté de casser les codes.

Citroen_Mehari et E_Mehari

Mai 2016 : une partie de la France est dans la rue. Hasard du calendrier, le temps d’un week-end Citroën rebaptise la Place de la Bastille en Plage de la Bastille pour faire découvrir aux parisiens sa nouvelle création… Sur les pavés, la plage ! Tout un symbole, un clin d’œil à mai 68, quand la jeunesse française était dans la rue pour changer le monde… Une drôle d’époque où le développement économique, la consommation et l’absence de chômage ne suffisait plus à faire le bonheur d’une nouvelle génération éprise de liberté.

Plage de la Bastille

Besoin de « tuer le père » ? On allait bientôt changer d’ambiance, passer de la « France éternelle » du Général de Gaulle et sa DS aux années Pompidou, l’amateur d’art contemporain, de design et de voitures de sport, SM et autres Porsche… Une époque charnière où se mélangent (et se confrontent parfois) différentes visions de la modernité, de l’amour de la vitesse (Concorde, TGV, autoroute « libre ») jusqu’aux mouvements de contre-culture pronant l’harmonie avec la nature…

Citroën Méhari

Ce fut le moment « choisi » par Citroën pour lancer un génial et inclassable dromadaire (Mehari en Arabe). Sa présentation le 11 mai 1968 passera un peu inaperçue au milieu des « événements ». Elle connaitra toutefois une belle longévité et un volume de vente respectable pour un véhicule de niche, avec 145.000 exemplaires en 19 ans de carrière. Proposée en pick-up (version 2 places) ou voiture de loisirs (4 places avec banquette rabattable), la Mehari est pratique, amusante, originale et légère (525kg) avec sa carrosserie en plastique ABS conçue par le Comte Roland de La Poype, pilote de chasse et héros de la seconde guerre mondiale avant de devenir pionnier de l’industrie plastique.

Citroen-mehari-rouge

Voiture à tout faire (artisants, gendarmerie, armée, particuliers), la Mehari est un patchwork de Citroën : chassis, roues, phares, essuie-glaces et freins à main de Dyane, moteur bicylindre (602 cm3 et 29ch) et boite d’Ami 6, volant de 2 CV… Mais au final, le concept est fort : simplicité et versatilité, avec un design unique et des couleurs pop très « seventies ». De plus en plus recherchée, surtout en bord de mer et en campagne « chic », la Mehari voit sa cote grimper régulièrement. Il faut désormais compter 12.000€ à 15.000€ pour un bel exemplaire. Certes ce n’est pas donné, mais il y a plus cher : l’E-Mehari !

stand-citroen-retromobile-2016

25.000€, c’est le tarif du nouveau cabriolet branché de Citroën. La note est salée, mais elle tombe à 18.700€ grâce au bonus écologique de 6.300€. Il faudra cependant y ajouter la location des batteries pour 79€ par mois, soit un surcoût annuel de 948€. Il est vrai que le budget « carburant » est ensuite très faible (recharge en 8h sur 16A). Cela dit, si les batteries LMP (Lithium Metal Polymère) ont prouvé leur fiabilité sur les Autolib, elles nécessitent de rester branchées pour maintenir leur température à 70°, une caractéristique peu adaptée à une utilisation « week-end ». Sinon, il faudra 4 heures pour sortir du mode « hivernage ».

Citroen_E-Mehari-branchée

Bref, l’E-Mehari semble faite pour la location saisonnière ou les chanceux qui habitent les côtes et campagnes chic ensoleillées… Sa tenue de route, sa puissance (50Kw), sa vitesse de pointe (110km/h) et son autonomie (200km) sont largement suffisantes pour l’usage « plage / campagne / keep cool » auquel elle est destinée.

Citroen_E-Mehari-couleurs

Elle reprend les fondamentaux de son ainée (cabriolet 4 places original, carrosserie plastique, habitacle lavable au jet d’eau, couleurs pop) en y ajoutant la modernité d’une motorisation 100 % électrique. En fait, il faut voir l’E-Mehari comme une cerise sur le gâteau. Un cadeau qui n’était pas prévu dans le plan produit de Citroën. Le constructeur a saisi l’opportunité de la plateforme Bolloré (Autolib – Bluesummer) pour développer en moins d’un an la production en petite série d’une voiture unique sur le marché : un cabriolet 4 places électrique et fun.

Citroen E-Mehari

Si la Mehari et l’E-Mehari ont 48 ans d’écart, elles ont finalement de nombreux points communs que l’on pourrait résumer en un mot : l’optimisme ! Que vous craquiez pour la Mehari ou l’E-Mehari, vous aurez l’assurance de conduire une voiture qui vous donnera le sourire même à 50km/h… ce n’est pas si courant et on en a bien besoin en ce moment, non ?!




Il n'y a aucun commentaire

Ajoutez le vôtre