Bon Appétech-Startups-Food-Food disruption

BON APPÉTECH !

San Francisco est décidément le centre du monde de la Tech, même lorsqu’il s’agit de nourriture. C’est donc ici que s’est tenue en début de mois « Bon Appétech », une conférence internationale sur la « Good food innovation ». 80 startups ont parlé « food disruption » pour réinventer ce que nous trouverons demain dans nos assiettes.

Passons rapidement sur ce sentiment de frustration : nous, les français, mondialement reconnus pour notre art de vivre et notre gastronomie, n’avons pas été en mesure d’être les premiers à organiser une conférence internationale sur la « food innovation ». Petite consolation, si la Californie est aujourd’hui le cœur du réacteur de la Tech et des startups, les organisateurs de la « FoodTech » (oui, encore un anglicisme…) ont détourné une expression française (« bon appétit ») pour nommer l’événement : Bon Appétech. Autre consolation, plus importante celle-là : plusieurs startups françaises étaient au rendez-vous, ainsi que de nombreux français travaillant pour des entreprises américaines. Il faut dire que la FoodTech bénéficie d’un véritable engouement, avec €7 milliards investis dans les startups du secteur ces deux dernières années. Bref, les startups food sont en train d’exploser.

Bon Appétech-Startups-Food

Pourquoi ? 33entrepreneurs (accélérateur de startups spécialisé dans le vin, la gastronomie et le tourisme, basé à Bordeaux) était partenaire de l’événement et nous explique : « Sous l’effet de l’arrivée à maturité de nombreuses technologies, c’est tout un secteur aussi complexe et traditionnel que l’alimentation qui est bien en train de démarrer sa révolution numérique. La géolocalisation de précision en temps réel permet d’imaginer de nouvelles solutions de livraison à domicile. La datascience et les avancées en biotechnologies font émerger de nouveaux types de produits alimentaires (ImpossibleFoods, BeyondMeat, Kile Hill…), sans parler des technologies de sémantique et d’intelligence artificielle (Handpick, Alkemics, IBM Watson Food…) ou de l’internet des objets (Seb, Nomiku, OrangeChef). »

Les bureaux de 33entrepreneurs à Bordeaux

Les bureaux de 33entrepreneurs à Bordeaux

© PHOTO LAURENT THEILLET/« SUD OUEST »

Si les Etats-Unis concentrent aujourd’hui les 2/3 des startups mondiales du secteur, la France a le potentiel pour prendre une place majeure sur ce business stratégique !




Il n'y a aucun commentaire

Ajoutez le vôtre